INSTALLATION DU CONSEIL CONSULTATIF DE LA VILLE DE DAKAR

Publié le par Actions Concrètes ak Khalifa SALL



Khalifa Sall trace la voie à suivre, Mansour Kama promet d’œuvrer pour la vérité
Les membres du Conseil consultatif sont officiellement installés. La cérémonie protocolaire de mise en place de ladite structure a eu, hier, pour cadre la salle de conférence de l’hôtel de ville de Dakar. Mansour Kama et Lamine Diack ont été respectivement nommés, l’un comme président dudit conseil ; et l’autre comme président d’honneur en présence de Mouhamadou Mbodj du Forum civil, Imam Rawane Mbaye, et le représentant du vicaire Touré.

La mairie de Dakar a installé hier son conseil consultatif. Venues de tous les coins de la capitale, plusieurs personnes ont décidé d’offrir bénévolement leurs services à la mairie de Dakar. Un geste hautement salué par l’édile de la ville. Pour Khalifa Sall, « la gestion transparente permet aux populations de mieux s’impliquer dans tout ce qui se fait dans la cité. Les membres du Conseil consultatif auront pour tâche de sillonner les différents quartiers, afin de constater de visu ce qui s’y passe, faire des propositions, recueillir des doléances, être en étroite collaboration avec les habitants ». Mieux, « ils serviront de trait d’union entre les populations et le Conseil municipal en ce sens que l’éducation, la santé, la voierie, l’éclairage public, l’assainissement, ainsi que tous les problèmes relatifs à une meilleure gestion de la cité seront scrutés par ledit Conseil, et des solutions idoines et définitives y seront apportées », ajoute le successeur de Pape Diop. Ce dernier a promis d’accorder aux conseillers toute la marge de manœuvre dont ils auront besoin. « Votre structure est libre et autonome. Vous avez un droit de regard sur tout ce qui se fait dans la ville. Vous êtes une structure de veille, de conseil, d’interpellation, mais aussi de remontrance car, nul n’est infaillible ». Rawane Mbaye en est tellement convaincu que, prenant la balle au rebond, il a cité un hadith du Prophète Mouhammad (PSL), qui disait : « les populations doivent être concernées par tout ce qui se passe dans leur espace géographique. Elles doivent être prêtes à accompagner toute initiative et à mettre leur expérience au service des plus jeunes ». Qui, comme le souhaite le président d’honneur, Lamine Diack, sont les seuls à pouvoir faire de Dakar ce qu’elle doit être.

Mansour Kama : « la vérité sera au centre de nos relations »

Embouchant la même trompette, Mansour Kama, président du Conseil consultatif, dit qu’il faut faire de Dakar un bel endroit, où il fera bon vivre. Un pôle d’attraction, une destination ouverte au monde extérieur. Et, dans ce dessein, préconise-t-il : « il faudra rompre avec les pratiques de politique politicienne, revoir notre culture du « maslàa » et enfin, dire la vérité au conseil municipal ». Car, poursuit-il, « la vérité sera au centre de nos relations ». Les membres du Conseil consultatif ne seront point complaisants, ils sont autorisés à formuler des critiques, ils le feront et veilleront à ce que l’argent de la mairie soit bien dépensé. D’autant qu’ils peuvent rappeler à l’ordre l’autorité municipale, tout en étant vigilants à tout ce qui fera dans la capitale.

Mouhamed SENE (Stagiaire Dirpa) avec Madou MBODJ

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article