KHALIFA SALL EN VISITE DANS DES ZONES TOUCHEES PAR LES INONDATIONS: «Nous ne sommes pas encore à bout de nos peines»

Publié le par Actions Concrètes ak Khalifa SALL



Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, et son staff étaient, hier, dans quelques localités touchées par les dernières pluies. À cette occasion, il a déclaré que les difficultés pour les populations ne sont pas encore terminées, à cause notamment de certaines zones inondables qui sont habitées.

«Nous ne sommes pas encore à bout de nos peines, car il y a un retour de la pluviométrie», a averti Khalifa Sall, hier, lors de sa descente dans les localités de Fass, Hann Bel-Air, Yarakh, Grand-Médine, Parcelles Assainies et Cambérène. L’objet de cette visite, c’était de constater l’ampleur des dégâts causés par les dernières pluies enregistrées à Dakar. Selon le maire de la capitale, «il y a des zones inondables naturelles à Dakar». Pour cela, il propose l’idée d’une «restructuration» de la ville de Dakar, tout en ayant des échanges de vérité avec les populations, la solution incontournable à ses yeux pour faire face aux inondations. Toutefois, le successeur de Pape Diop estime qu’une partie des problèmes est due au fait qu’«il n’y a plus de zone d’infiltration de l’eau, ni une zone d’immersion».

Quant à son premier adjoint, en l’occurrence Cheikh Guèye, par ailleurs chargé de l’Environnement, du Développement durable, de la Qualité et du Cadre de vie, «la mairie a déjà dépensé plus de soixante millions de FCfa pour le curage des canaux à ciel ouvert». Par ailleurs, il rejoint Khalifa Sall dans la nécessité d’une restructuration pour trouver une solution dans un avenir très proche, tout en soulignant que les écoles sont pour le moment privilégiées pour accueillir les familles sinistrées.

Fass a été le premier quartier à être visité. L’équipe de la mairie a pu voir des maisons où les occupants ont rangé leurs bagages sur leurs armoires, du fait du niveau très élevé de l’eau. «Nous n’avons ni faim, ni soif, mais nous avons un réel problème de canalisation, et c’est ce qui fait que l’eau entre dans nos chambres à chaque fois qu’il pleut», s’est désolé Ramatoulaye Konaté, une habitante du quartier.

Après cette étape, la délégation de Khalifa Sall s’est rendue à Hann, notamment au CEM qui «doit accueillir des familles sinistrées», selon Abass Samb, adjoint au maire de la commune. Khalifa Sall et son staff se sont rendus ensuite à l’Unité 7 des Parcelles Assainies où des habitants ont reproché à Moussa Sy, maire de la commune, venu accueillir Khalifa Sall, de ne pas les avoir aidé. «Vous devez reconnaître que vous ne vivez pas cette galère», lui a ainsi dit l’un d’eux. La visite s’est terminée à Cambérène, au domicile familial de feu Shérif Ousseynou Laye, également touché par les inondations.

Ousmane Diop
Source L'Observateur

Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article