Mamadou Lamine Loum, conseiller dans le cabinet du maire

Publié le par Actions Concrètes ak Khalifa SALL

En retrait des affaires publiques depuis la chute du régime socialiste en 2000 dont il a été le dernier Premier ministre, Mamadou Lamine Loum va afin reprendre du service. Cette fois-ci non pas sous le feu des caméras, mais dans l'ombre du nouveau maire de Dakar comme conseiller sur les questions économiques et financières.

Ancien Premier ministre de Abdou Diouf, Mamadou Lamine Loum est le conseiller-surprise dans le cabinet du maire de Dakar. Depuis neuf ans qu'il a quitté la Primature, à part une brève participation dans les assises nationales comme président de commission et un des rédacteurs du rapport final, personne ne connaissait à l'ancien Premier ministre, Mamadou Lamine Loum une quelconque activité publique. De nature discret et peu friand d'apparitions médiatiques, Mamadou Lamine Loum qui fait partie, sans conteste, des hauts commis de l'administration sénégalaise dont il a gravi tous les échelons jusqu'au poste privilégié de chef du gouvernement ne pouvait pas se complaire éternellement dans sa ‘retraite anticipée’ des affaires publiques. Certainement, les sollicitations n'ont pas manqué de part et d'autre pour bénéficier de l'expertise et de la compétence de l'ancien ministre des Finances. Et ce n'est pas le nouveau maire de Dakar, Kalifa Sall qui va nous démentir. En effet, nous avons appris de sources bien informées que le nouveau maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, pour étoffer son cabinet, va s'appuyer sur trois ‘conseillers personnels’ triés sur le volet. Il s'agit notamment de l'ancien Premier ministre, Mamadou Lamine Loum pour les questions économiques et financières, de l'architecte Jean Charles Tall pour celles liées à l'habitat et à l'aménagement et du Professeur Omar Ndao, enseignant en littérature africaine à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar pour les questions d'éducation et de culture. Mais, nous précise-t-on, ‘ces conseillers extérieurs ne sont pas des employés payés par la mairie, leur travail relève plus du volontariat’.‘Ils n'auront pas de bureaux à la mairie. Khalifa Sall a émis sa volonté de vouloir s'appuyer sur ces ressources pour bénéficier de leurs conseils et suggestions pour avoir beaucoup plus de clarté dans ses missions’, ajoute ce proche du maire de Dakar. En acceptant ainsi de servir au niveau local et dans l'ombre après avoir connu les plus hautes fonctions étatiques, l'ancien Pm signe ainsi son retour dans les affaires publiques.

Nous avons appris toujours auprès de l'entourage du maire que d'autres personnes ont été nommées dans le cabinet de Khalifa Sall qui en compte une bonne dizaine. Parmi celles-là, Bira Kane Ndiaye, un militant socialiste des Hlm qui a été nommé au poste stratégique de directeur de cabinet du maire. Il est en même temps adjoint au maire en tant que conseiller municipal. Il a comme adjointe, Ramatou Kâ Sarr, une militante du Jëf-Jël. Le chef de cabinet du maire est une jeune dame du nom de Aminata Diallo, présidente nationale des jeunes filles socialistes. Elle est proche du maire de Dakar et milite comme lui à Grand-Yoff.


Les autres membres du cabinet du maire sont des ‘conseillers spéciaux’. Parmi eux, il y a Benoît Sambou, chargé des élections de l'Apr Yaakar, Moussa Tine, ancien député du Jëf-Jël, aujourd'hui ‘apolitique’, Babacar Thioye Bâ, membre du Parti socialiste, Mame Fatou Diack, une militante de la société civile, Aby Wathie, une socialiste. La journaliste Dié Maty Fall est chargée de la presse dans le cabinet du maire. S'agissant de l'administration communale, il faut relever que le maire de Dakar, Khalifa Sall, a confirmé Mourade Dièye Guèye comme secrétaire général de la commune de Dakar. Un poste qu'il a occupé sous le magistère de Pape Diop, le maire sortant. Il sera secondé dans sa tâche, comme adjoint, par Moussa Taye, un militant du Ps. Analysant l'équipe de conseillers ‘personnels’ et ‘spéciaux’ que s'est choisi le maire de Dakar, son entourage fait remarquer que ‘Khalifa Sall s'est toujours inscrit dans une logique d'ouverture pour gouverner avec les forces de Benno Siggil Senegaal, mais aussi avec toutes les compétences qui partagent avec lui les mêmes idéaux, le même combat’.  


Source: WalFadjri :    Lundi 8 Juin 2009


Auteur: Mamadou SARR


Publié dans Actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article